BMW M760Li xDrive 2018 : se faire masser à coup de V12!

BMW M760Li xDrive 2018 : se faire masser à coup de V12!


Le Guide de l'Auto

Article par Sylvain Raymond

Être au volant d’une berline de grand luxe telle que la Mercedes-Benz de Classe S, l’Audi A8, la Lexus LS ou la BMW de Série 7 demeure toujours une expérience en soi. Toutefois, contrairement à plusieurs bolides et véhicules sport, la bataille n’est pas de savoir qui s’assoira à vos côtés, mais bien qui prendra place à l’arrière puisque ce type de voiture réserve ses meilleurs atouts pour ceux qui s’y feront balader.

Vos enfants et votre conjointe se plairont à vous laisser seul à l’avant afin de profiter du confort des sièges arrière de la Série 7 et surtout, de leurs fonctions de massage. Difficile de les blâmer.

La plus technologique des BMW
Introduite sous une nouvelle génération il y a deux ans, la BMW de Série 7 est au sommet de son art en matière de luxe, mais surtout, au chapitre des technologies et des gadgets. Vous cherchez à épater la galerie? Ouvrez les portes arrière et regardez la figure de votre interlocuteur lorsqu’il découvrira un habitacle digne d’un jet privé. L’effet est sans failles.

En guise de présentation, la Série 7, c’est la plus grosse voiture — et la plus dispendieuse — commercialisée par BMW. C’est elle qui sert à démontrer tout le savoir-faire du constructeur et qui profite des grandes innovations en premier. Pourquoi? Simplement pour vous facturer le gros prix afin de rentabiliser le tout avant de l’étendre aux Série plus abordables.

À l’avant, l’effet de luxe est omniprésent, tant par le choix des matériaux que par la présentation des commandes. Vous voulez fasciner vos passagers? Faites des ronds avec le doigt face à la console pour monter et baisser le niveau sonore de la radio. Ils seront subjugués par le système de commande gestuelle de la Série 7 qui scrute les gestes spécifiques au dispositif, alors qu’une caméra relaie l’information au système de divertissement et applique l’action appropriée.

Un spectacle en soirée
Levez les yeux et le toit panoramique vous livre un magnifique spectacle en soirée alors que des diodes électroluminescentes directement intégrées dans le verre créent un effet unique. Pareil pour l’éclairage aux DEL omniprésent à bord dont on peut contrôler l’intensité et la couleur. Même l’intérieur des grilles des haut-parleurs est éclairé!

À l’arrière, les deux passagers sont séparés par la console qui s’étire de l’avant à l’arrière. Un écran tactile de type iPad est encastré au centre, on peut le retirer et contrôler un peu tout à bord. Deux écrans placés dans les appuie-têtes permettent de vous divertir et d’écouter vos émissions favorites en inclinant votre dossier pour plus de confort. Le passager de droite peut avancer complètement le siège du passager avant (lorsqu’inoccupé!) et déployer un appuie-pied, ce qui crée presque un lit. N’oubliez pas d’enlever vos bottes et chaussures, l’habitacle blanc crème de la voiture n’a rien de pratique en hiver. Déployez la table de travail, relevez les stores et les longs trajets seront maintenant beaucoup plus agréables. Vos enfants en redemanderont.

Moteur V12, une espèce en voie d’extinction
La BMW Série 7 2018 est déclinée avec deux empattements, ordinaire et allongé, pour encore plus de confort et d’espace à l’arrière. La plus abordable, c’est la 740Le dotée d’une motorisation hybride rechargeable, alors que la plus populaire, c’est la 750i qui, avec son V8 de 445 chevaux, offre un bon compromis.

Mais de notre côté, nous n’avions pas qu’une Série 7, nous avions la bête, la M760Li xDrive qui, tout comme les autres livrées, profite d’un rouage intégral inclus de série. Elle se distingue par son moteur V12 de 6,6 litres biturbo développant, tenez-vous bien, 600 chevaux. Eh oui, les V12 existent encore et la M760Li xDrive en cache un sous son capot. Heureusement que quelques emblèmes « V12 » placés sur sa carrosserie et sur la console centrale annonce qu’il s’agit de la reine des grandes berlines de luxe. Seule les Mercedes-AMG S 65 et Mercedes-Maybach S 650 peuvent se vanter d’en offrir un peu plus.

Un bolide dans toutes les conditions
Malgré ses dimensions et le poids de son moteur, on n’a pas l’impression de conduire un « bateau », merci à l’utilisation de l’aluminium et, dans le cas de cette M, à une utilisation plus importante de la fibre de carbone dans la structure. Grâce à cette mécanique, on a amplement de quoi s’amuser.

Le couple étonnant de 590 lb-pi nous cloue littéralement au siège dès que l’on effleure l’accélérateur du bout des orteils : le 0-100 km/h ne prend que 3,7 secondes, fort pratique si vous êtes en retard. On aurait toutefois apprécié une sonorité plus marquée du V12, et ce, même avec le mode Sport activé, mais on comprend que la BMW M760Li n’a rien à voir avec une Lamborghini Aventador.

La boîte automatique à huit rapports s’avère très efficace, elle qui profite de réglages de la division M. Elle sera sans doute un peu paresseuse à bord d’une voiture à vocation sportive, dans le cas de la Série 7, c’est acceptable. En dépit de la tempête qui sévissait lors de notre essai, le rouage intégral jumelé à d’excellents pneus d’hiver nous donnait l’impression d’être au volant d’un tank : l’état de la chaussée ne modifiait en rien son comportement rassurant.

BMW sait y faire en dynamique de conduite et des systèmes tels que le contrôle actif du châssis en sont grandement responsables. En condition normale, il faudra surveiller constamment votre vitesse, car c’est le genre de voiture qui peut mettre votre permis de conduire en péril à tout instant… La puissance est au rendez-vous, mais la sensation de vitesse est fortement réduite par rapport à un bolide sport.

Le prix de base de la BMW M760Li xDrive 2018 — 159 900 $ — peut sembler assez élevé, mais lorsque l’on découvre tout ce que la voiture offre, elle devient pratiquement une affaire en or comparativement à d’autres modèles provenant de constructeurs renommés.