Austyn Hardie continuera sa route à l’Université Saint Mary’s

Austyn Hardie continuera sa route à l’Université Saint Mary’s

Memorial Cup

Le défenseur brossardois Austyn Hardie est maintenant un joueur senior depuis que son équipe des quatre dernières années, les Mooseheads d’Halifax, 14e au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), a été éliminée en sept matchs en quart de finale par les Wildcats de Moncton, 2e du classement.

Les Mooseheads ont surpris une fois de plus cette année, deux ans après avoir gagné la Coupe Memorial. Ils ont d’abord éliminé les Cataractes de Shawinigan (5e au classement) en sept matchs avant d’engager la bataille des Maritimes avec deux victoires à Moncton. Mais les puissants Wildcats sont sortis de leur torpeur en brisant une égalité de 3 à 3 en 3e période du 3e match et ont replacé les choses jusqu’au match ultime.

Deux records de longévité

Hardie, un défenseur défensif utilisé de 25 à 30 minutes par match pour contrer le 1er trio adverse, voyait ainsi sa carrière junior prendre fin, non sans avoir enregistré deux records individuels. Il est en effet le défenseur ayant  joué le plus de matchs avec les Mooseheads en saison régulière (249) et en séries (60).

«Je suis pas mal émotif et nostalgique, car je me rappelle tous les beaux moments vécus avec les Mooseheads, raconte Hardie au Brossard Éclair, deux jours après l’élimination des siens. Pendant quatre ans, j’ai joué devant des foules de 10 000 loyaux partisans qui nous ont toujours supporté et ai côtoyé de grands joueurs comme Nathan McKinnon, Jonathan Drouin, Nikolaj Ehlers et d’autres. Je suis triste, mais j’ai quand même hâte au futur; d’autres beaux défis m’attendent.»

Hardie jouait dernièrement avec une séparation de l’épaule. «C’est comme ça dans les séries; nous étions plusieurs à avoir des bobos. Le jeu est tellement intense. Je suis vraiment content de notre route en séries. Battre les Cataractes, qui avaient de grosses prétentions, a été un gros défi. Puis, malgré notre fatigue et nos blessures, amener Moncton à la limite, ça prouve tout le caractère de notre organisation.»

Ses souvenirs et son futur

Le meilleur souvenir d’Hardie est, sans surprise, la Coupe Memorial remportée en 2012-13, surtout que lui-même était sur la patinoire lors de la dernière minute de la finale alors que les Mooseheads, en avance par 1 but, devaient résister en jouant à 4 joueurs contre 6 avec un joueur puni et la gardien adverse enlevé à la faveur d’un 6e attaquant.

«Mais notre série quart de finale à mon année recrue en 2011-12 est aussi précieuse à mes yeux. Contre les Remparts de Québec et Patrick Roy, en arrière 0 à 3 dans la série, nous l’avions remporté au 7e match en prolongation, sur un but de Jonathan Drouin et une passe de Nathan McKinnon.»

Hardie a tellement aimé sa ville d’adoption qu’il compte y poursuivre ses études et sa carrière de hockeyeur.

«Je n’ai pas encore reçu d’offre d’une équipe professionnelle mais si j’en reçois, je tenterai ma chance, c’est certain. Mais pour le moment, je continuerai ma carrière à l’Université Saint Mary’s de Halifax, où j’étudierai en finances. Je vais donc passer quelques semaines avec ma famille et mes amis à Brossard avant de revenir à Halifax, une ville que j’adore», conclut-il.

Commenter cet article

avatar