Akiem Jamell-Heath coupable de meurtre non prémédité

Akiem Jamell-Heath coupable de meurtre non prémédité

Akiem Jameli-Heath

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

Une querelle qui a dégénéré entre le tireur et la victime

Akiem Jamell-Heath s’est reconnu coupable du meurtre non prémédité du criminel endurci Ader Nicolas Marchi-Karzazi, vendredi matin au palais de justice de Longueuil.

À LIRE AUSSI: -La victime était un criminel endurci
-Le tireur aurait pris la fuite
-Meurtre à Brossard: le suspect identifié

Le 7 mai 2017, une querelle éclate entre Jamell-Heath et Marchi-Karzazi, qui se connaissaient en raison d’activités criminelles reliées au trafic de drogue.

L’accusé soupçonne son partenaire d’avoir empoisonné une de leurs connaissances, la veille, lors d’une sortie à la boîte de nuit le Circus, à Montréal.

Après s’être échangés insultes et menaces, ils en viennent aux coups. À un certain moment, l’accusé dégaine une arme à feu et tire Marchi-Karzazi à six reprises avant de prendre la fuite. Le corps de la victime de 28 ans est retrouvé peu de temps après derrière un édifice à logements de l’avenue Ponsard, à Brossard. Son décès a été constaté à l’hôpital Charles-Lemoyne.

Akiem Jamell-Heath, âgé de 30 ans au moment des faits, est retrouvé le 20 mai à Niagara, en Ontario. Il figure alors parmi la liste des dix criminels les plus recherchés au Canada.

La victime, Ader Nicolas Marchi-Karzazi, était un criminel notoire ayant auparavant purgé sept ans de prison pour proxénétisme.

Les avocats devraient présenter une suggestion commune au juge Stéphane Godri le 10 septembre.

Écrire un commentaire

avatar