15 ans de prison pour le «Maniaque de Brossard»

15 ans de prison pour le «Maniaque de Brossard»

Eduard-Stefan Georgescu a agressé sexuellement un total de 10 femmes entre 2007 et 2012.

Crédit photo : Archives - Brossard Éclair

Série d’agressions sexuelles

JUSTICE. Le prédateur sexuel Eduard-Stefan Georgescu a été condamné à 15 ans et 6 mois de prison en lien avec une série d’agressions survenue entre 2007 et 2012, à Brossard.

Avec la détention préventive qu’il a déjà purgée, l’homme de 33 ans sera donc admissible à une libération dans 9 ans et 8 mois.

Georgescu a également été déclaré délinquant à contrôler pour une période de 10 ans suivant sa libération, soit la période de surveillance maximale prévue par la loi. Il figura aussi à vie sur le registre des délinquants sexuels.

Le rapport psychosexuel commandé par la Cour a conclu que l’accusé représente présentement un risque élevé de récidive, considérant son âge et la gravité des crimes commis.

Crimes particulièrement violents

Dans son jugement rendu mercredi au palais de justice de Longueuil, le juge Marc Bisson a notamment mentionné que «la gravité des crimes commis par l’accusé était indéniable», soulignant leur caractère «particulièrement violent».

Le juge a rappelé que bien que les remords de Georgescu soient apparents, ils ne se sont manifesté que très tardivement. L’accusé a finalement avoué ses crimes en novembre 2015, soit 21 mois après son arrestation, lorsqu’il a été mis devant l’évidence d’une preuve d’ADN.

Parmi les faits aggravants, le juge a noté que l’accusé continue de rejeter une part du blâme sur des éléments extérieurs, comme sa consommation de cannabis et de pornographie. Georgescu blâme également le travail des policiers qui, selon lui, n’ont été en mesure de mettre fin à ses activités déviantes qu’après qu’il ait fait de nombreuses victimes.

Le juge a de plus mis l’accent sur la gravité des gestes posés ainsi que sur l’âge des victimes. Quatre d’entre elles étaient mineures au moment des faits, la plus jeune étant âgée d’à peine 13 ans. Il a souligné la gravité des impacts psychologiques de ces agressions pour les victimes.

10 victimes

Surnommé le «Maniaque de Brossard», Eduard-Stefan Georgescu a terrorisé la population entre 2007 et 2012. Il a agressé sexuellement un total de 10 femmes, âgées de 13 à 28 ans.

Selon les faits relatés en cour, Georgescu traquait ses victimes dans le secteur du Terminus Panama, la plupart du temps le soir, en voiture. Le plus souvent, il abordait ses victimes avant de les agripper violemment et de les forcer à commettre des actes sexuels sous la menace d’une arme, généralement un couteau.

Lors de son dernier méfait, l’agresseur est allé plus loin dans la violence en utilisant une arme à feu factice. Se sachant rechercher par les forces policières, il avait enfilé une cagoule et des gants de cuir.

Georgescu a été arrêté en février 2014 au terme d’une longue enquête policière, alors qu’il s’apprêtait à sortir de prison pour une autre condamnation. Il a été reconnu coupable de 20 des 32 chefs d’accusation qui pesaient contre lui.

Avec la collaboration de Jos Morabito.

Écrire un commentaire

avatar