127 M$ pour entretenir le pont Champlain en 2015

127 M$ pour entretenir le pont Champlain en 2015

Canam-ponts fabriquera la superstructure du futur pont Champlain.

TRAVAUX. Les premiers blitz de travaux du pont Champlain débuteront dès cette fin de semaine. Plusieurs voies seront fermées et des entraves sont à prévoir. En 2015, la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain incorporée (PJCCI) prévoit des travaux d’une valeur de 127 M$ pour le pont Champlain et de 394 M$ pour l’ensemble des infrastructures reliant Montréal à la Rive-Sud.

En 2014, le PJCCI avait alloué un budget total de 231 M$ pour l’ensemble de ses infrastructures. En 2015, ce budget a augmenté de 163 M$. Pour le pont Champlain, le PJCCI a haussé son budget des rénovations de 40 M$ par rapport à 2014. Avec 127 M$, il s’agit des travaux les plus coûteux sur la liste des infrastructures à rénover. Parmi les autres infrastructures touchées se trouve  le pont Jacques-Cartier (89 M$).

«C’est une année de sommet avec des investissements importants. On veut se rattraper avec Champlain. L’an prochain ça va être une année importante, mais pas autant que celle-ci. Les choses vont se stabiliser dans les années à venir», a commenté le premier dirigeant de la PJCCI, Glen Patrick Carlin.

Poutres à risque

Le PJCCI a comme projet cette année de placer des treillis aux poutres du pont Champlain. Jusqu’à présent, sept treillis sont installés et 29 autres devraient suivre cette année pour un total de 36. M. Carlin explique que des tests sont effectués avec des camions pour voir comment chaque poutre réagit à leur passage.

«Chaque fois que l’on installe un treillis, on vient de gérer le risque. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de risque parce qu’on met des treillis, mais on y va avec le meilleur de nos connaissances. […] Les emplacements sont basés sur notre appréciation du risque que les poutres en questions peuvent représenter.»

«Essentiellement, le pont se comporte correctement, en sachant que les poutres sont dans un état de détérioration continue. Notre défi est de garder le pont Champlain sécuritaire jusqu’à ce que le nouveau pont Champlain soit opérationnel, en décembre 2018, a-t-il ajouté. On va être responsable dans cette gestion. On doit être vigilant avec le pont Champlain.»

Par ailleurs, la Société PJCCI vise à enlever le plus possible de camions des voies de rive du pont afin de les ramener dans les voies centrales.

Nouvelle piste cyclable
Au niveau de l’Estacade, les travaux consisteront en un renforcement du tablier, mais aussi l’amorce de la construction d’une piste cyclable en site propre. Actuellement, la seule délimitation entre les véhicules lourds et les cyclistes est une marque au sol.
Anne-Marie Braconnier, directrice des communications par intérim des PJCCI, explique que les travaux débutent cette année et se termineront en 2016. Ils permettront d’insérer une piste cyclable de trois mètres de large.

«Ça sera une nouvelle piste cyclable. Elle va avoir son propre emplacement dédié et l’Estacade sera réservée aux véhicules. C’est intéressant pour les résidents à proximité. Avec les travaux du nouveau pont, on doit renforcer l’Estacade parce qu’elle n’a pas été prévue pour les véhicules lourds. C’est un élément de sécurité de mettre les piétons et cyclistes à part des véhicules.»

Un dernier blitz de travaux, prévu à l’automne, créera des entraves à la circulation sur la Rive-Sud, près de la 132.

Commenter cet article

avatar