Podium senior pour Rose et les Jeux panaméricains pour Victoria

Championnats canadiens de gymnastique

Pierre Loiselle cds.redaction@tc.tc Publié le 12 juin 2015

Victoria et Rose Woo se sont encore une fois démarquées en compétition.

©Photo; TC Media - Archives

GYMNASTIQUE. Les sœurs Rose et Victoria Woo ont fait honneur au club Gym Richelieu de Saint-Hubert lors des Championnats canadiens de gymnastique présentés à Gatineau, à la fin mai.

Malgré des blessures, Rose a survolé les qualifications et terminé 3e à sa première participation à cette compétition senior. Elle a aussi reçu le titre d'athlète féminine internationale de l'année.

Sa sœur Victoria a quant à elle terminé 4e et est ainsi assurée de faire partie de l'équipe qui prendra part aux Jeux panaméricains à Toronto cet été. Rose ne sera de son côté éligible aux compétitions internationales de niveau senior que le 15 octobre, jour de ses 16 ans.

Leurs entraîneurs Michel Charron et Marie-Josée Laperrière ont pour leur part été nommés entraîneurs canadiens de l'année.

À 14 mois des Jeux olympiques, alors que l'évaluation des troupes devient de plus en plus pointue, Rose et Victoria, sérieuses prétendantes pour Rio – si le Canada se qualifie –, ont ainsi  joué des rôles majeurs en présence des meilleurs gymnastes au pays.

Rose (photo) et Victoria Woo ont terminé respectivement 3e et 4e parmi les 18 finalistes senior aux Championnats canadiens de gymnastique, à Gatineau.
Photo: TC Media - Archives

Rivaliser avec l'olympienne Black

Rose a d'abord terminé 1re au total des quatre appareils aux qualifications du vendredi. Son excellence à la poutre (1re), au saut (2e), aux barres (3e) et au sol (3e) lui a valu 56,200 points, devant la Manitobaine Isabela Onyshko et l'olympienne de Londres Ellie Black, 19 ans, de Hallifax.

Victoria a quant à elle pris le 8e rang des 18 finalistes.

Deux jours plus tard, en finale, toujours au total des appareils, Ellie Black s'est adjugé un 3e titre consécutif avec 57, 950 points, devant Onyshko et Rose, pénalisée d'environ 2 points après une chute aux barres. Rose a obtenu la 2e place au saut, la 3e à la poutre, la 4e au sol et la 12e aux barres.

Victoria a terminé en force avec une 4e place ex aequo avec l'Albertaine Madison Copiak. Une 3e place aux barres et des 5e, 6e et 7e places à la poutre, au saut et au sol lui ont valu 54,850 points.

 

Les soeurs Victoria-Kayen et Rose-Kaying Woo seront toutes deux dans la lutte pour participer aux Jeux olympiques de Rio en 2016.
Photo: Archives

Des résultats satisfaisants

«Je suis vraiment contente de ma compétition, malgré ma chute aux barres en finale, commente Rose. Je ne savais pas à quoi m'attendre, car j'étais blessée à la cheville et au talon droit. Je débutais avec la poutre et heureusement, je n'ai pas ressenti de douleur. Ma chute était accidentelle et est survenue lors d'un mouvement de routine. J'étais un peu fâchée sur le coup, car je veux toujours bien faire, mais ça n'a pas eu d'influence sur mon classement final.»

Victoria était tout aussi ravie de sa compétition. «Mon but était d'être choisie sur l'équipe des Jeux panaméricains et je l'ai atteint alors, j'en suis très heureuse. Autre élément de satisfaction: mes résultats ont été supérieurs en finales qu'en qualifications, signe que j'ai bien géré la pression à un moment clé. C'est encourageant pour la suite», de résumer celle qui est progression constante depuis que ses blessures aux jambes ont guéri.

Victoria cibla la constance pour être choisie sur l'équipe canadienne qui pourrait se rendre aux Jeux olympiques. «Les derniers championnats canadiens ne donnent pas de point de classement; on devra donc recommencer à zéro. Par contre, la constance des athlètes sera déterminante et ce que nous avons fait Rose et moi est bon pour nous. Je suis sur une bonne lancée et Rose est dominante depuis une très longue période. Il faut continuer là-dessus, car il y a beaucoup de talent au Canada», conclut-elle.

En manchette

Projet Symbiocité suspendu: décret d’urgence pour la rainette

FAUNE. Le projet domiciliaire Symbiocité menace la viabilité à long terme de la rainette faux-grillon à La Prairie, jugée nécessaire pour le rétablissement de l’espèce en Montérégie, affirme le biologiste Mark Dionne, du service canadien de la faune. Présentant les grandes lignes d’un décret d’urgence adopté par Ottawa et qui entrera en vigueur le 17 juillet, le biologiste conclut que le projet domiciliaire du Bois de la Commune est une menace imminente pour la survie de l’espèce parce qu’il est localisé au cœur de la métapopulation de la minuscule grenouille de 2,5 cm, présente à différents endroits en Montérégie, dont Brossard et Longueuil.

La Fête du Canada

Le 20 juin 2016 - En cette Journée internationale des réfugiés, alors que plus de 60 millions d'êtres humains errent dans le monde à la recherche d'une terre d'accueil, j'ai reçu plusieurs appels et messages de citoyens qui s'interrogeaient sur le lieu que j'ai choisi pour tenir les célébrations de la Fête du Canada.

Podium senior pour Rose et les Jeux panaméricains pour Victoria

Championnats canadiens de gymnastique

Pierre Loiselle cds.redaction@tc.tc Publié le 12 juin 2015

Victoria et Rose Woo se sont encore une fois démarquées en compétition.

©Photo; TC Media - Archives


GYMNASTIQUE. Les sœurs Rose et Victoria Woo ont fait honneur au club Gym Richelieu de Saint-Hubert lors des Championnats canadiens de gymnastique présentés à Gatineau, à la fin mai.

Malgré des blessures, Rose a survolé les qualifications et terminé 3e à sa première participation à cette compétition senior. Elle a aussi reçu le titre d'athlète féminine internationale de l'année.

Sa sœur Victoria a quant à elle terminé 4e et est ainsi assurée de faire partie de l'équipe qui prendra part aux Jeux panaméricains à Toronto cet été. Rose ne sera de son côté éligible aux compétitions internationales de niveau senior que le 15 octobre, jour de ses 16 ans.

Leurs entraîneurs Michel Charron et Marie-Josée Laperrière ont pour leur part été nommés entraîneurs canadiens de l'année.

À 14 mois des Jeux olympiques, alors que l'évaluation des troupes devient de plus en plus pointue, Rose et Victoria, sérieuses prétendantes pour Rio – si le Canada se qualifie –, ont ainsi  joué des rôles majeurs en présence des meilleurs gymnastes au pays.

Rose (photo) et Victoria Woo ont terminé respectivement 3e et 4e parmi les 18 finalistes senior aux Championnats canadiens de gymnastique, à Gatineau.
Photo: TC Media - Archives

Rivaliser avec l'olympienne Black

Rose a d'abord terminé 1re au total des quatre appareils aux qualifications du vendredi. Son excellence à la poutre (1re), au saut (2e), aux barres (3e) et au sol (3e) lui a valu 56,200 points, devant la Manitobaine Isabela Onyshko et l'olympienne de Londres Ellie Black, 19 ans, de Hallifax.

Victoria a quant à elle pris le 8e rang des 18 finalistes.

Deux jours plus tard, en finale, toujours au total des appareils, Ellie Black s'est adjugé un 3e titre consécutif avec 57, 950 points, devant Onyshko et Rose, pénalisée d'environ 2 points après une chute aux barres. Rose a obtenu la 2e place au saut, la 3e à la poutre, la 4e au sol et la 12e aux barres.

Victoria a terminé en force avec une 4e place ex aequo avec l'Albertaine Madison Copiak. Une 3e place aux barres et des 5e, 6e et 7e places à la poutre, au saut et au sol lui ont valu 54,850 points.

 

Les soeurs Victoria-Kayen et Rose-Kaying Woo seront toutes deux dans la lutte pour participer aux Jeux olympiques de Rio en 2016.
Photo: Archives

Des résultats satisfaisants

«Je suis vraiment contente de ma compétition, malgré ma chute aux barres en finale, commente Rose. Je ne savais pas à quoi m'attendre, car j'étais blessée à la cheville et au talon droit. Je débutais avec la poutre et heureusement, je n'ai pas ressenti de douleur. Ma chute était accidentelle et est survenue lors d'un mouvement de routine. J'étais un peu fâchée sur le coup, car je veux toujours bien faire, mais ça n'a pas eu d'influence sur mon classement final.»

Victoria était tout aussi ravie de sa compétition. «Mon but était d'être choisie sur l'équipe des Jeux panaméricains et je l'ai atteint alors, j'en suis très heureuse. Autre élément de satisfaction: mes résultats ont été supérieurs en finales qu'en qualifications, signe que j'ai bien géré la pression à un moment clé. C'est encourageant pour la suite», de résumer celle qui est progression constante depuis que ses blessures aux jambes ont guéri.

Victoria cibla la constance pour être choisie sur l'équipe canadienne qui pourrait se rendre aux Jeux olympiques. «Les derniers championnats canadiens ne donnent pas de point de classement; on devra donc recommencer à zéro. Par contre, la constance des athlètes sera déterminante et ce que nous avons fait Rose et moi est bon pour nous. Je suis sur une bonne lancée et Rose est dominante depuis une très longue période. Il faut continuer là-dessus, car il y a beaucoup de talent au Canada», conclut-elle.