Rose Woo prépare déjà les Jeux olympiques de 2020

Rose Woo prépare déjà les Jeux olympiques de 2020

Rose Woo

Crédit photo : Archives – Brossard Éclair

L’une des deux réservistes de l’équipe féminine du Canada aux Championnats du monde de gymnastique, Rose Woo était dans les estrades plutôt que sur le site de compétition du Stade olympique lors des compétitions, tenues du 2 au 8 octobre.

Mais l’athlète de 17 ans n’était pas trop déçue de cette situation, elle qui s’est prouvé bien des choses après une demi-année sabbatique à la suite des Olympiques de Rio. Elle qui peut maintenant se concentrer à 100% sur de nouvelles routines plus complexes prendra part à la compétition Élite Gym Massilia, à Marseille, les 18 et 19 novembre, en compagnie de sa sœur ainée Victoria, elle aussi de retour à l’entraînement après une longue période de pause et de réhabilitation.

Ambiance de rêve
C’est donc avec sérénité que Rose encourageait la leader canadienne Ellie Black et sa bande lors des Championnats du monde.

«Bien sûr, j’aurais aimé être sur le plateau de compétition, mais le choix de l’équipe avait été annoncé depuis longtemps alors, j’avais eu le temps de me faire à l’idée. Et comme je revenais d’un longue période d’inaction, c’était déjà bien d’être remplaçante.»

«J’ai bien vécu le moment présent pendant les Mondiaux, poursuit-elle. Il y avait une belle ambiance pendant les deux compétitions auxquelles j’ai assisté avec Victoria. La foule embarquait dans la compétition et a véritablement soutenu l’équipe. J’ai beaucoup aimé ça.»

Rose Woo a aussi apprécié la performance de son équipe.

«Il n’y avait pas la même pression qu’aux Jeux olympiques, notre compétition la plus importante, mais l’équipe a vraiment bien fait. Ellie Black a débuté la compétition de brillante façon et une nouvelle vedette montante, Brooklyn Moors, a eu de bons résultats aussi. Si nous continuons comme ça, nous devrions avec encore une bonne formation pour les Olympiques», pense-t-elle.

Nouvelles routines et dos guéri
Pratiquer de nouveaux mouvements et de nouvelles routines a toujours été l’activité préférée de Rose Woo en gymnastique. La voilà donc bien servie ces derniers temps.

«J’ai déjà ajouté de nouveaux éléments plus complexes à mes routines. J’ai commencé depuis l’été et j’adore ça. Ce sont surtout mes routines aux barres et aux sauts qui ont subi de bons changements, alors que ma routine à la poutre était déjà complexe. Et pour le moment, je ne mets pas beaucoup d’accent au sol, ma discipline la moins forte.»

«Je veux présenter mes nouvelles routines à la compétition Massilia, ajoute-t-elle. Les erreurs seront donc possibles, car les routines ne seront peut-être pas à leur meilleur au plan de la constance, mais il faut bien commencer à quelque part! Je prépare déjà les Olympiques de 2020 alors, il faut risquer et essayer des choses. C’est la bonne période pour le faire.»

Autre point positif pour l’athlète de Gym Richelieu: elle peut maintenant travailler sur les sauts, elle qui ne pouvait le faire en 2016 en raison du mauvais état de son dos.

«J’ai recommencé avec prudence, mais j’ai maintenant retrouvé la vitesse de mes courses vers le cheval. Je me connais mieux, je sais ce que je peux et ne peux pas faire. Ça va bien, je peux tenter plein de choses!»

La gymnaste sera en zone de confort à Marseille. Elle qui n’avait pas 16 ans – l’âge requis pour participer à des compétitions internationales senior officielles – avant janvier 2016 avait beaucoup compté sur cette compétition pour prendre de l’expérience avant les Olympiques de Rio. Y retourner – avec sa sœur Victoria en plus, comme à l’époque – sera un autre cadeau pour elle.

«Victoria va bien, après avoir guéri des blessures ayant nécessité une chirurgie. Ce sera plaisant à Massilia», conclut-elle.