Un bilan en légère augmentation pour Opération Nez rouge

Viviane Asselin redaction_quebec@tc.tc Publié le 2 janvier 2016

La campagne 2015 d'Opération Nez rouge a permis aux bénévoles de raccompagner 60 741 automobilistes dans la province, sur un total de 81 612 dans l'ensemble du pays. Avec ses 6286 raccompagnements, la région de Québec se classe derrière Montréal (11 408) et la Montérégie (7779), comme en 2014.

«Toutes proportions gardées, au Québec, il s'agit d'une légère augmentation du nombre de raccompagnements […] comparativement à la campagne de l'an dernier», a indiqué le président-fondateur de Nez rouge, Jean-Marie De Koninck, au moment de déposer le bilan de la 32e édition. Une 32e édition d'ailleurs marquée par un cap historique alors que l'organisme a franchi la barre des deux millions de raccompagnements depuis le début de ses activités, en 1984.

Cette croissance, M. De Koninck l'attribue pour l'essentiel à deux facteurs. D'une part, les conditions météorologiques qui, outre une tempête qui a forcé l'annulation du service le 29 décembre dernier, ont facilité le travail des bénévoles. «Je pense que les routes étaient plus sèches, et les bénévoles ont sauvé beaucoup de temps en n'ayant pas à déneiger les voitures», a mentionné le principal intéressé.

D'autre part, la campagne 2015 a profité d'une légère hausse du bassin des bénévoles. D'un océan à l'autre, les 56 238 bénévoles représentent une augmentation de 8% par rapport à 2014. Sur les 43 505 personnes qui, au Québec, ont permis à leurs pairs de rentrer en toute sécurité à la maison, 6687 ont desservi la région de Québec, contre 6591 l'an dernier. Pour Jean-Marie De Koninck, cette hausse est le signe que «le bouche à oreille sur l'expérience Nez rouge fait son travail et produit ses effets».

Campagne de financement

Rappelons en terminant que, chaque année, les dons remis par les utilisateurs du service sont versés à des causes liées aux jeunes et au sport. Sur un total voisinant 1,5 M$, les organismes du Québec bénéficient d'une part d'environ 1,1 M$.

En manchette

Incendie suspect sur la rue Alfred

Une maison de la rue Alfred a été la proie d'un incendie considéré comme suspect au courant de la nuit. Les enquêteurs se rendent présentement sur place.

9 M$ pour maintenir l'état des écoles du territoire

RÉNOVATIONS. Les écoles de la Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) pourront être rafraîchies cet été grâce au financement de 9,2 M$ de la part du ministère de l'Éducation, annoncé le 6 mai. En tout, 50,4 M$ seront investis pour les écoles de la Montérégie.

Un bilan en légère augmentation pour Opération Nez rouge

Viviane Asselin redaction_quebec@tc.tc Publié le 2 janvier 2016

La campagne 2015 d'Opération Nez rouge a permis aux bénévoles de raccompagner 60 741 automobilistes dans la province, sur un total de 81 612 dans l'ensemble du pays. Avec ses 6286 raccompagnements, la région de Québec se classe derrière Montréal (11 408) et la Montérégie (7779), comme en 2014.

«Toutes proportions gardées, au Québec, il s'agit d'une légère augmentation du nombre de raccompagnements […] comparativement à la campagne de l'an dernier», a indiqué le président-fondateur de Nez rouge, Jean-Marie De Koninck, au moment de déposer le bilan de la 32e édition. Une 32e édition d'ailleurs marquée par un cap historique alors que l'organisme a franchi la barre des deux millions de raccompagnements depuis le début de ses activités, en 1984.

Cette croissance, M. De Koninck l'attribue pour l'essentiel à deux facteurs. D'une part, les conditions météorologiques qui, outre une tempête qui a forcé l'annulation du service le 29 décembre dernier, ont facilité le travail des bénévoles. «Je pense que les routes étaient plus sèches, et les bénévoles ont sauvé beaucoup de temps en n'ayant pas à déneiger les voitures», a mentionné le principal intéressé.

D'autre part, la campagne 2015 a profité d'une légère hausse du bassin des bénévoles. D'un océan à l'autre, les 56 238 bénévoles représentent une augmentation de 8% par rapport à 2014. Sur les 43 505 personnes qui, au Québec, ont permis à leurs pairs de rentrer en toute sécurité à la maison, 6687 ont desservi la région de Québec, contre 6591 l'an dernier. Pour Jean-Marie De Koninck, cette hausse est le signe que «le bouche à oreille sur l'expérience Nez rouge fait son travail et produit ses effets».

Campagne de financement

Rappelons en terminant que, chaque année, les dons remis par les utilisateurs du service sont versés à des causes liées aux jeunes et au sport. Sur un total voisinant 1,5 M$, les organismes du Québec bénéficient d'une part d'environ 1,1 M$.