Une simulation «frappante» pour contrer la drogue au volant


Publié le 30 mai 2017

Les policiers de Longueuil ont simulé un accident causé par l'alcool ou la drogue au volant afin de sensibiliser les jeunes de secondaire cinq aux dangers de la conduite avec les facultés affaiblies.

©TC Media - Denis Germain

Les policiers de Longueuil s'attaquent à la drogue au volant dans le cadre de la troisième édition de la «simulation frappante», présentée aujourd'hui au Colisée Jean-Béliveau pour le bénéfice des élèves de secondaire cinq.

Selon le Service de police de l'Agglomération de Longueuil (SPAL), l'approche du bal des finissants et la légalisation à venir du cannabis récréatif sont l'occasion pour sensibiliser les jeunes à la conduite avec les facultés affaiblies.

«Le dépôt du projet de loi fédéral sur la légalisation de la marijuana ramène dans l'actualité la problématique de la conduite avec les facultés affaiblies par les stupéfiants chez les jeunes, même si la nouvelle législation prévoit interdire la vente de cannabis chez les moins de 18 ans», écrit le corps policier dans un communiqué.

La simulation frappante permet aux élèves de secondaire cinq de voir comment les services d'urgence opèrent afin de secourir les blessés en situation de crise.

L'an dernier, près de 3000 élèves de différentes écoles de l'agglomération avaient assisté à l'événement.