Gaétan Barrette inaugure le site de compostage de l’École de la Rose-des-Vents

Publié le 25 décembre 2015

Les élèves de l'École la Rose-des-Vents ont montré leur projet de compostage au ministre Gaétan Barrette et aux représentants de la Commission scolaire Marie-Victorin.

©Photo: Gracieuseté RHA

La RHA pour la Reconstruction Harmonieuse de l’Agriculture et l’École de la Rose-des-Vents ont accueilli le ministre Gaétan Barrette pour l’inauguration officielle du site de compostage scolaire.

L’école de la Rose-des-Vents participe au projet d’implantation du compostage en milieu scolaire et communautaire Du Compost à la tonne !. Chapeauté par la RHA, ce projet regroupe 30 partenaires dont 5 organismes communautaires, 20 écoles primaires et 5 écoles secondaires de la Montérégie, de l’Estrie et du Centre-du-Québec. Ceux-ci pratiquent le compostage afin de réduire les quantités de déchets organiques destinés à l’enfouissement. Les résidus organiques sont récupérés des restes des collations des élèves, des cafétérias scolaires, des cuisines collectives et des résidus de jardinage.

Déjà, plus de 2000 jeunes, employés et bénévoles ont été formés aux techniques et bienfaits du compostage et aux moyens de réduire leurs déchets. D’ici la fin du projet en 2017, les partenaires devraient récupérer plus de 25 tonnes de résidus organiques!

«Alors que notre gouvernement a pris des engagements importants pour la réduction des gaz à effet de serre lors du sommet mondial COP 21, je suis heureux de souligner l’initiative de l’École de la Rose-des-Vents et surtout, rappeler qu’il n’y a jamais que de petits gestes. Chaque action pour protéger l’environnement compte et se fait au bénéfice des générations futures. Chaque jour, posons un geste et faisons-le pour eux», a mentionné le ministre de la Santé et des Services sociaux et député de La Pinière, Gaétan Barrette.

«Au nom de la CSMV, je tiens à remercier le ministre Barrette ainsi que les partenaires qui ont permis l’implantation du compostage à l’école. Ce projet permet notamment à nos élèves de faire leur part pour notre planète, en plus de les sensibiliser à l’importance de chacun de leurs gestes pour la préserver», a déclaré la présidente de la Commission scolaire Marie-Victorin Carole Lavallée.

Les élèves responsables du site de compostage à l’École de la Rose-des-Vents ont tenu à exprimer ce que représente le compostage pour eux: «Le compost est important pour la planète sinon elle va avoir mal d'avoir trop de déchets» a affirmé Matthis Fortin-Vachon, 1re année.

Majed Fares, 6e année, a commenté: «Le compost est une façon pour tout être vivant d'avoir une meilleure vie». Finalement, Jorge Castellanos, 6e année, a mentionné: «Dans notre école, le compost est une tâche amusante et cela se fait dans le respect de notre planète et de notre environnement».

 

«Depuis la mi-novembre, 10 institutions scolaires ont débuté le compostage dans le cadre du projet Du compost à la tonne! Déjà, ces comportements écologiques ont permis de détourner de l’élimination 362 kg  de matières organiques qui, autrement, se seraient retrouvées dans les sites d’enfouissement créant des biogaz qui participent au réchauffement climatique», a affirmé la coordonnatrice de la RHA Mélanie Morel.

 

Rappelons que les Québécois comptent parmi les plus grands producteurs de déchets au monde, mais que plusieurs initiatives sont en cours afin de positionner le Québec comme un leader national du changement. En 2012, 5 776 000 tonnes de matières résiduelles ont été éliminées au Québec. Annuellement, cela représente environ 724 kg de matières résiduelles éliminées par personne! Les matières organiques constituent environ 44% du sac à ordures québécois. Pourtant, en 2012, seulement 25% des matières compostables ont été recyclées alors que la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et le Plan d’action 2011-2015 vise un taux de récupération de 60% pour la fin de 2015!

 

(Source: RHA pour la Reconstruction Harmonieuse de l’Agriculture)