Brossard Ensemble et Hoang Mai adhèrent aux engagements de la Ligue d’action civique

Brossard Ensemble et Hoang Mai adhèrent aux engagements de la Ligue d’action civique

Le président de la Ligue d’action civique Rodolphe Parent et le candidat à la mairie Hoang Mai

Crédit photo : Photo: Gracieuseté

Le candidat indépendant à la mairie de Brossard Hoang Mai ainsi que le parti Brossard Ensemble et sa chef Doreen Assaad se sont récemment engagés à respecter les 22 propositions en matière de bonne gouvernance municipale de la Ligue d’action civique.

Ces propositions impliquent entre autres une plus grande transparence de la part du conseil quant à la gestion des fonds publics et un meilleur partage de l’information nécessaire aux débats démocratiques ainsi qu’à la prise de décision des élus.

Budget participatif, s’engage Hoang Mai

Le candidat Hoang Mai dit partager la volonté de «favoriser la participation citoyenne et le travail des élus, peu importe leur allégeance politique. C’est exactement la raison pour laquelle je me présente comme maire indépendant: remettre les citoyens au cœur des décisions et laisser la partisannerie de côté.

M. Mai s’est de plus engagé à proposer une enveloppe de 500 000$ de type «budget participatif», qui permettrait aux résidents et aux jeunes de financer des projets spéciaux qu’ils auraient eux-mêmes choisis. Une façon pour le candidat à la mairie de redonner le pouvoir à la population.

«Ce n’est pas normal que toutes les décisions financières de la Ville se prennent en catimini et sans que les résidents n’aient un seul mot à dire, avance-t-il. En mettant en place un budget participatif, les Brossardois auront enfin un réel pouvoir décisionnel.»

Hoang Mai souhaite qu’un montant de 100 000$ soit réservé pour des projets de la jeunesse.

«La meilleure façon de rejoindre les jeunes et de les intéresser à notre ville, c’est de leur donner les moyens de leurs ambitions, avance-t-il. Avec un budget participatif, les jeunes de 16 à 25 ans pourront décider s’ils veulent investir cet argent dans de nouveaux équipements sportifs, artistiques, culturels ou tout autre projet qui leur tient à cœur.»

Hoang Mai s’engage par ailleurs à doter Brossard d’un budget citoyen, soir un outil en ligne grâce lequel les gens peuvent se mettre dans la peau des élus.

Une équipe pour y arriver

La chef de Brossard Ensemble Doreen Assad a de son côté fait valoir à quel point la transparence et la bonne gouvernance sont des principes important pour son organisation.

«Avec notre vision moderne et tournée vers l’avenir, il était normal que mes candidats et moi-même signions les engagements de la Ligue d’action civique, a-t-elle signifié. Pour les mettre en place, il faut plus qu’un maire, il faut une équipe entière et seul Brossard Ensemble peut y arriver.»

Un cadre concret

Le président de la Ligue d’action civique Rodolphe Parent a rappelé le monde municipal «en transition» depuis les révélations de la Commission Charbonneau.

«Si le changement passe par les législations québécoises pour lesquelles la Ligue s’implique concrètement, il passe avant tout par une volonté locale d’implanter et d’améliorer de saines habitudes de gouvernance et de gestion», a-t-il fait valoir.

«Notre volonté est de favoriser la participation citoyenne, le bon travail des élus, peu importe leur allégeance politique. Il est aussi important de veiller à dépolitiser le travail de l’administration publique», a conclu M. Parent