Un ado de 15 ans lance le décompte pour une génération sans tabac

Semaine pour un Québec sans tabac

Publié le 19 janvier 2016

Samuel Nolet a lancé le décompte pour une génération sans tabac en conférence de presse à Montréal.

©Photo: Gracieuseté

SANTÉ. En pleine semaine pour un Québec sans tabac, Samuel Nolet, 15 ans, de Mercier, lance le compte à rebours visant à faire passer, d'ici 2025, le taux de tabagisme de 12% à 0% chez les adolescents de la Montérégie.

Samuel Nolet met en lumière la hausse colossale de plus de 650% d'élèves fumeurs entre le secondaire 1 et le secondaire 5 pour démontrer l'importance de faire davantage de prévention du tabagisme auprès de ce groupe d'âge. Pour contrer cette tendance lourde, le jeune leader de La gang allumée de la Montérégie presse l’ensemble des établissements scolaires de sa région de contribuer activement à la réalisation de la première génération sans tabac, en adoptant une politique sans tabac au cours de l’année qui débute.

Alors que 3 % des élèves fument en première secondaire, cette proportion atteint 23 % en secondaire 5, ce qui veut dire que près d’un élève sur quatre commence à fumer durant son secondaire. Ces statistiques inquiètent les leaders de La gang allumée puisque la grande majorité de ces ados continueront de fumer une fois rendus au cégep et à l'université. Cette inquiétude paraît fondée puisque dans les faits, 29 % des jeunes adultes de 20 ans à 34 ans fument au Québec.

Des actions énergiques

Pour 2016, Samuel Nolet demande donc aux milieux scolaires de la Montérégie, à l’instar des neuf autres jeunes leaders de La gang allumée à travers le Québec, d’intégrer dans leur code de vie une politique sans tabac, ce qui ferait bien plus que simplement bannir l’usage de la cigarette de leur établissement. Cette politique sans tabac comporte diverses mesures qui contribuent à dénormaliser davantage encore la consommation de tabac et qui favorisent l’adoption de saines habitudes de vie.

Le jeune leader montérégien annonce du même coup qu’une trousse d’outils de La gang allumée est mise à la disposition des écoles et des organismes jeunesse qui mettront en place une politique sans tabac. Ces outils permettent, notamment, de poser un diagnostic sur l’usage des produits du tabac dans leur milieu, de prévoir du soutien pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer et d’évaluer les résultats de la démarche de prévention.

La première année de ce compte à rebours a commencée sur des chapeaux de roue avec l’adoption, le 26 novembre 2015, de la Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme. Cette législation comporte de nombreuses mesures qui auront un impact direct auprès des jeunes, notamment l’interdiction des arômes incluant le menthol, l’imposition d’une dimension réglementée des mises en garde sur les paquets de cigarettes, ainsi que l’élimination de l’usage du tabac dans les véhicules automobiles quand des enfants de moins de 16 ans sont à bord et, en tout temps, sur les terrains de jeux et de sport.

Samuel a d'ailleurs lancé officiellement le vidéoclip que lui et les neuf autres leaders de La gang allumée ont réalisé en réaction à l'adoption de la Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme.

(Source: Conseil québécois sur le tabac et la santé)

En manchette

Une médaille de bronze au goût d'or pour la Rive-Sud

SOFTBALL. L'équipe de softball de la Rive-Sud a terminé son parcours aux Jeux du Québec en décrochant une médaille de bronze, tout aussi satisfaisante sinon plus qu'une médaille d'or. Même si l'équipe était négligée dans ce duel qui l'opposait aux Laurentides, les athlètes de la Rive-Sud ont rapidement montré qu'elles ne s'inclineraient pas facilement.

L'or pour l'équipe féminine de volleyball de plage

RÉSULTATS. Les spectateurs ont eu droit à tout un spectacle dimanche lors de la dernière journée de compétition de volleyball de plage. Alors que le soleil et le vent se sont faits sentir sur les terrains de la plage Jean Doré, Koralie Courcy, de Saint-Amable, et Marianne St-Aubin, de Longueuil, qui représentaient la Rive-Sud, ont connu une journée parfaite pour finalement décrocher une médaille d'or à la 51e Finale des Jeux du Québec.

Un ado de 15 ans lance le décompte pour une génération sans tabac

Semaine pour un Québec sans tabac

Publié le 19 janvier 2016

Samuel Nolet a lancé le décompte pour une génération sans tabac en conférence de presse à Montréal.

©Photo: Gracieuseté


SANTÉ. En pleine semaine pour un Québec sans tabac, Samuel Nolet, 15 ans, de Mercier, lance le compte à rebours visant à faire passer, d'ici 2025, le taux de tabagisme de 12% à 0% chez les adolescents de la Montérégie.

Samuel Nolet met en lumière la hausse colossale de plus de 650% d'élèves fumeurs entre le secondaire 1 et le secondaire 5 pour démontrer l'importance de faire davantage de prévention du tabagisme auprès de ce groupe d'âge. Pour contrer cette tendance lourde, le jeune leader de La gang allumée de la Montérégie presse l’ensemble des établissements scolaires de sa région de contribuer activement à la réalisation de la première génération sans tabac, en adoptant une politique sans tabac au cours de l’année qui débute.

Alors que 3 % des élèves fument en première secondaire, cette proportion atteint 23 % en secondaire 5, ce qui veut dire que près d’un élève sur quatre commence à fumer durant son secondaire. Ces statistiques inquiètent les leaders de La gang allumée puisque la grande majorité de ces ados continueront de fumer une fois rendus au cégep et à l'université. Cette inquiétude paraît fondée puisque dans les faits, 29 % des jeunes adultes de 20 ans à 34 ans fument au Québec.

Des actions énergiques

Pour 2016, Samuel Nolet demande donc aux milieux scolaires de la Montérégie, à l’instar des neuf autres jeunes leaders de La gang allumée à travers le Québec, d’intégrer dans leur code de vie une politique sans tabac, ce qui ferait bien plus que simplement bannir l’usage de la cigarette de leur établissement. Cette politique sans tabac comporte diverses mesures qui contribuent à dénormaliser davantage encore la consommation de tabac et qui favorisent l’adoption de saines habitudes de vie.

Le jeune leader montérégien annonce du même coup qu’une trousse d’outils de La gang allumée est mise à la disposition des écoles et des organismes jeunesse qui mettront en place une politique sans tabac. Ces outils permettent, notamment, de poser un diagnostic sur l’usage des produits du tabac dans leur milieu, de prévoir du soutien pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer et d’évaluer les résultats de la démarche de prévention.

La première année de ce compte à rebours a commencée sur des chapeaux de roue avec l’adoption, le 26 novembre 2015, de la Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme. Cette législation comporte de nombreuses mesures qui auront un impact direct auprès des jeunes, notamment l’interdiction des arômes incluant le menthol, l’imposition d’une dimension réglementée des mises en garde sur les paquets de cigarettes, ainsi que l’élimination de l’usage du tabac dans les véhicules automobiles quand des enfants de moins de 16 ans sont à bord et, en tout temps, sur les terrains de jeux et de sport.

Samuel a d'ailleurs lancé officiellement le vidéoclip que lui et les neuf autres leaders de La gang allumée ont réalisé en réaction à l'adoption de la Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme.

(Source: Conseil québécois sur le tabac et la santé)