Sections

Motion de blâme contre Doreen Assaad: le conseil refuse de s’excuser


Publié le 7 juillet 2017

Doreen Assaad estime avoir droit à des excuses publiques.

©Photo: TC Media - Archives

La chef de Brossard Ensemble et conseillère municipale Doreen Assaad dénonce «l’incohérence» du maire Paul Leduc et de son équipe dans le dossier de la motion de blâme déposée à son égard. 

Lors de la séance du conseil municipal du 13 juin, celle qui briguera la mairie lors des prochaines élections avait demandé des excuses publiques en lien avect la motion de blâme adoptée en mars dernier pendant une séance du conseil municipal. Les conseillers qui avaient voté en faveur de cette motion estimaient que la conseillère avait mené une campagne de désinformation concernant le projet de viaduc du Quartier.

Selon Mme Assaad, la Commission municipale du Québec (CMQ) a rejeté la demande,  la jugeant vexatoire et mal fondée. Lors de la dernière séance du conseil municipal, les élus ont refusé de s’excuser et ont considéré l’événement comme clos.

«En mars dernier, le conseil municipal a passé une motion visant à porter une plainte

contre moi à la CMQ, a expliqué Doreen Assaad. Or, en mai, cette dernière a jugé que la

plainte était irrecevable et depuis, je suis renversée de constater que le maire Leduc et son équipe refusent de s’excuser, malgré mes demandes.»

«Ce nouvel événement confirme encore une fois que le maire Leduc et son équipe ont

perdu toute crédibilité pour continuer à diriger Brossard et qu’ils sont usés par le pouvoir, cherchant par tous les moyens possibles à faire taire l’opposition», a-t-elle ajouté.  

Le Brossard Éclair a tenté d’obtenir copie de la décision de la CMQ auprès de la Commission de et de la Ville. Cette dernière a affirmé ne pas avoir reçu de communication à cet égard.

Au moment de mettre en ligne, le journal attendait toujours la réponse de la CMQ.