Alertes à la bombe: quatre mineurs arrêtés

Publié le 4 novembre 2015

©TC Media - Archives, Stéphane Grégoire

FAITS DIVERS. La police a arrêté ce qui s'avère être les acteurs des alertes à la bombe qui ont paralysé plusieurs écoles au Québec.

La Sûreté du Québec a indiqué sur les réseaux sociaux que quatre personnes avaient été rencontrées à la suite des menaces survenues la semaine dernière en Outaouais. La SQ a cependant précisé qu'elle ne pouvait établir pour le moment un lien entre ces individus et les menaces diffusées mardi.

Selon Le Droit, il s'agirait de quatre mineurs qui devraient comparaître en cour aujourd'hui.

Rappelons que des campus collégiaux de la région et des écoles à Ottawa avaient reçu des menaces mercredi et vendredi derniers.

Cette semaine, une lettre de menaces qui avait alerté les autorités a été diffusée sur les réseaux sociaux. Nommé Spectre Rouge (SR), un groupe d'individus avait écrit dans la lettre qu'il visait nul autre que les enseignants et professeurs syndiqués, présentement en moyen de pression.

Plus d'une soixantaine d'écoles avait été ciblée par le SR.

TC Media

Alertes à la bombe: quatre mineurs arrêtés

Publié le 4 novembre 2015

©TC Media - Archives, Stéphane Grégoire


FAITS DIVERS. La police a arrêté ce qui s'avère être les acteurs des alertes à la bombe qui ont paralysé plusieurs écoles au Québec.

La Sûreté du Québec a indiqué sur les réseaux sociaux que quatre personnes avaient été rencontrées à la suite des menaces survenues la semaine dernière en Outaouais. La SQ a cependant précisé qu'elle ne pouvait établir pour le moment un lien entre ces individus et les menaces diffusées mardi.

Selon Le Droit, il s'agirait de quatre mineurs qui devraient comparaître en cour aujourd'hui.

Rappelons que des campus collégiaux de la région et des écoles à Ottawa avaient reçu des menaces mercredi et vendredi derniers.

Cette semaine, une lettre de menaces qui avait alerté les autorités a été diffusée sur les réseaux sociaux. Nommé Spectre Rouge (SR), un groupe d'individus avait écrit dans la lettre qu'il visait nul autre que les enseignants et professeurs syndiqués, présentement en moyen de pression.

Plus d'une soixantaine d'écoles avait été ciblée par le SR.

TC Media