139 000 postes à combler d'ici 2017 en Montérégie

JC Gagnon bou.redaction@tc.tc Publié le 18 janvier 2016

Avec ses nombreux projets en cours et à venir, la Montérégie connaîtra un essor économique important au cours de la prochaine année.

©Photo TC Media - Denis Germain (photographiesurlevif.ca)

Après une croissance modérée en 2015, l’économie devrait passablement s’améliorer en 2016 avec une hausse de la population et de la création d’emploi. Plusieurs économistes considèrent que la faiblesse du dollar canadien va continuer de stimuler le secteur manufacturier.

Les nombreux projets majeurs actuellement en cours, soient ceux du nouveau pont Champlain (4,24 G$), de la prison de Sorel-Tracy (200 M$), du prolongement de l’autoroute 35 (460 M$) et de l’agrandissement de l’hôpital de Saint-Jean-sur-Richelieu (105 M$), devraient permettre une hausse de l’emploi de 1% cette année, dans la région ou le taux de chômage frise les 6,4%. «Cela peut sembler modeste, mais l’emploi se créé maintenant à petite échelle», dit Chantal Routhier, économiste au Mouvement Desjardins. «Les grosses créations d’emploi des années 2000, c’est terminé», ajoute-t-elle.

Cependant, selon Emploi-Québec, 139 000  postes devront être comblés au cours des 24 prochains mois, en Montérégie, dont 75% pour remplacer les départs à la retraite. Avec le prolongement de l’autoroute 30 vers l’Ontario, le secteur du transport routier est aussi un secteur en plein essor. La demande est si forte que les entreprises peinent à recruter des chauffeurs.

Autres projets majeurs

L’agrandissement du port de Montréal sur les terrains situés sur l'autre rive du Saint-Laurent, à Contrecoeur, au cours des prochains mois, devrait permettre des investissements de 250 millions durant la phase 1 des travaux. De plus, Brossard et son projet de développement immobilier TOD de 1 G$, axé sur le transport en commun, sera bénéfique pour la Rive-Sud. Enfin, le projet d’un centre commercial international à Varennes, initié par des promoteurs chinois, et qui pourrait générer des retombées économiques de plus de 1 G$, est toujours sur la planche à dessin. «Ça va donner toute une impulsion à la région si ces travaux se mettent en branle en même temps», raconte Mme Routhier. «Bien souvent, des projets comme ceux-là amènent d’autres investissements ».

Selon elle, la Montérégie a tout à gagner avec le tourisme d’affaires. «Un secteur en forte croissance dans la région», soutient-elle. La Montérégie occupe même la troisième position dans tourisme d’affaire dans la province, derrière Montréal et Québec.

En manchette

Quoi faire en fin de semaine?

La rentrée arrive à grands pas, mais les fins de semaine demeurent un concept immuable! Au menu de ce dernier week-end d'août, du country, du longboard, de la musique du monde et un dernier sprint d'archéo!

139 000 postes à combler d'ici 2017 en Montérégie

JC Gagnon bou.redaction@tc.tc Publié le 18 janvier 2016

Avec ses nombreux projets en cours et à venir, la Montérégie connaîtra un essor économique important au cours de la prochaine année.

©Photo TC Media - Denis Germain (photographiesurlevif.ca)


Après une croissance modérée en 2015, l’économie devrait passablement s’améliorer en 2016 avec une hausse de la population et de la création d’emploi. Plusieurs économistes considèrent que la faiblesse du dollar canadien va continuer de stimuler le secteur manufacturier.

Les nombreux projets majeurs actuellement en cours, soient ceux du nouveau pont Champlain (4,24 G$), de la prison de Sorel-Tracy (200 M$), du prolongement de l’autoroute 35 (460 M$) et de l’agrandissement de l’hôpital de Saint-Jean-sur-Richelieu (105 M$), devraient permettre une hausse de l’emploi de 1% cette année, dans la région ou le taux de chômage frise les 6,4%. «Cela peut sembler modeste, mais l’emploi se créé maintenant à petite échelle», dit Chantal Routhier, économiste au Mouvement Desjardins. «Les grosses créations d’emploi des années 2000, c’est terminé», ajoute-t-elle.

Cependant, selon Emploi-Québec, 139 000  postes devront être comblés au cours des 24 prochains mois, en Montérégie, dont 75% pour remplacer les départs à la retraite. Avec le prolongement de l’autoroute 30 vers l’Ontario, le secteur du transport routier est aussi un secteur en plein essor. La demande est si forte que les entreprises peinent à recruter des chauffeurs.

Autres projets majeurs

L’agrandissement du port de Montréal sur les terrains situés sur l'autre rive du Saint-Laurent, à Contrecoeur, au cours des prochains mois, devrait permettre des investissements de 250 millions durant la phase 1 des travaux. De plus, Brossard et son projet de développement immobilier TOD de 1 G$, axé sur le transport en commun, sera bénéfique pour la Rive-Sud. Enfin, le projet d’un centre commercial international à Varennes, initié par des promoteurs chinois, et qui pourrait générer des retombées économiques de plus de 1 G$, est toujours sur la planche à dessin. «Ça va donner toute une impulsion à la région si ces travaux se mettent en branle en même temps», raconte Mme Routhier. «Bien souvent, des projets comme ceux-là amènent d’autres investissements ».

Selon elle, la Montérégie a tout à gagner avec le tourisme d’affaires. «Un secteur en forte croissance dans la région», soutient-elle. La Montérégie occupe même la troisième position dans tourisme d’affaire dans la province, derrière Montréal et Québec.