La grève des officiers des traversiers est terminée

Publié le 1 novembre 2015

Le traversier reprendra du service dès demain matin.

©Photo TC M.dia - Archives

Le Syndicat des métallos a annoncé, dimanche après-midi, la fin de la grève des officiers travaillant sur les traversiers du Québec.

L'entente de principe, intervenue il y a une semaine avec la Société des traversiers du Québec, a été entérinée dans une proportion de 80%, a fait savoir le syndicat par voie de communiqué.

Le service sur les traverses devait reprendre dès minuit.

Quatre "clauses remorques" accompagnent le nouveau contrat de travail. Elles permettront d'arrimer les salaires, conditions de retraite, droits parentaux et durée de la convention des officiers à ceux des autres employés du secteur public, qui sont actuellement en pourparlers avec le gouvernement pour renouveler leurs conventions collectives.

Sans contrat de travail depuis le 31 mars dernier, les 150 officiers mécaniciens et de navigation avaient déclenché la grève le 13 octobre.

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, avait encouragé les parties à s'entendre, évoquant à mots couverts la possibilité de recourir à une loi spéciale.

La Presse Canadienne

La grève des officiers des traversiers est terminée

Publié le 1 novembre 2015

Le traversier reprendra du service dès demain matin.

©Photo TC M.dia - Archives


Le Syndicat des métallos a annoncé, dimanche après-midi, la fin de la grève des officiers travaillant sur les traversiers du Québec.

L'entente de principe, intervenue il y a une semaine avec la Société des traversiers du Québec, a été entérinée dans une proportion de 80%, a fait savoir le syndicat par voie de communiqué.

Le service sur les traverses devait reprendre dès minuit.

Quatre "clauses remorques" accompagnent le nouveau contrat de travail. Elles permettront d'arrimer les salaires, conditions de retraite, droits parentaux et durée de la convention des officiers à ceux des autres employés du secteur public, qui sont actuellement en pourparlers avec le gouvernement pour renouveler leurs conventions collectives.

Sans contrat de travail depuis le 31 mars dernier, les 150 officiers mécaniciens et de navigation avaient déclenché la grève le 13 octobre.

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, avait encouragé les parties à s'entendre, évoquant à mots couverts la possibilité de recourir à une loi spéciale.

La Presse Canadienne