Sections

Une entreprise de Brossard participe à la construction de deux navires de patrouille de l’Arctique


Publié le 4 août 2017

Les navires serviront à assurer une surveillance armée des eaux du Canada, y compris dans l’Arctique.

©Photo: Marine royale canadienne

L’entreprise Bronswerk Group, située sur Place de Java, à Brossard, a écrit une importante page de son histoire en livrant les dernières pièces d’équipement destinées aux deux premiers navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA) de la Marine royale canadienne.

La construction de ces navires est assurée par Irving Shipbuilding à son chantier naval d’Halifax.

Bronswerk a décroché le contrat de 50 M$ ayant pour objet de doter tous les NPEA de systèmes de CVCA-R, en vertu de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) du Canada.

Les tâches liées à l’examen du projet, ainsi qu’à la fabrication et à l’approvisionnement de l’équipement et des composants des systèmes de CVCA-R, ont toutes été effectuées au siège social de Bronswerk, à Brossard.

Bronswerk a déjà pris des engagements totalisant 17,5 M$ pour s’approvisionner à l’échelle locale, dont 7,5 M$ qui seront attribués en contrats à 35 petites et moyennes entreprises (PME) établies au Québec.

«Nous sommes très fiers de faire équipe avec Irving Shipbuilding à titre de fournisseur important et de tirer parti de nos 36 années de travail auprès de la Marine royale canadienne, a expliqué le président de l’entreprise de Brossard, Geoff Maitland. Nous sommes encore plus fiers de notre capacité à contribuer à la vitalité économique du Grand Montréal et du Québec en faisant participer 35 PME québécoises à ce programme.»

Les pièces d’équipement comprenaient entre autres des refroidisseurs modulaires, des salles de réfrigération domestiques, des volets coupe-feu et des volets de contrôle des fumées, des tableaux de commande ainsi que toute une gamme de pièces d’équipement spéciales destinées au refroidissement des salles des communications et des munitions.

Deux ans avant l’octroi du contrat, l’entreprise a effectué des travaux de recherche et développement approfondis sur deux types de refroidisseurs ultimement destinés aux navires de combat et aux navires civils. Ces travaux ont contribué à améliorer le positionnement de l’entreprise en tant que partenaire de premier plan du projet de SNCN.

Depuis l’octroi des premiers contrats, les activités canadiennes de Bronswerk ont connu une croissance de plus de 25%, comprenant deux nouveaux établissements situés dans l’épicentre de la construction navale que sont Halifax et Vancouver.