Sections

Place Milan: un projet révisé présenté aux résidents


Publié le 4 août 2017

Le bâtiment qui abritait l’ancien Métro a dépéri depuis que l'épicier a plié bagage.

© Photo: TC Media – Archives

Bloqué l’été dernier par les résidents du secteur B, un nouveau projet de complexe résidentiel pour remplacer l’ancienne épicerie Métro du boul. Milan a été présenté aux citoyens le 22 juin. Selon le promoteur Richard Lieberman, «le projet a été bien reçu par les citoyens».

En entrevue au Brossard Éclair, le président et fondateur de Moschelle a affirmé que tout comme les citoyens, il souhaitait «que la construction s’harmonise avec le quartier».

L’atteinte du seuil de 108 signatures au registre a forcé le promoteur à retourner à la planche à dessin. Le propriétaire a donc mis en place un processus pour établir un canal de communication avec la population afin d’identifier quels étaient les éléments d’achoppement.

Hauteur, masse et densité

À la suite des premières rencontres avec un comité formé de citoyens du secteur, la hauteur, la masse et le nombre de logements ont tout de suite été identifiés comme des éléments perturbants et embarrassants pour les résidents à proximité.

Dans un article paru dans le Brossard Éclair l’été dernier, les citoyens s’inquiétaient notamment de l’augmentation du trafic et de l'intégration du complexe aux bâtiments existants.

«Nous avons donc présenté plusieurs scénarios d’aménagements aux citoyens, tout en gardant l’objectif de densité établie d’environ 100 logements, explique Richard Lieberman. Nous sommes confiants que nous avons répondu aux attentes des citoyens et que le projet pourra se réaliser.»

Dans ce nouveau projet, la hauteur des édifices est limitée à trois étages s’ils se trouvent près de la place Bourassa. Les autres édifices sont limités à quatre étages et leur hauteur maximale est fixée à 16 mètres, comparativement à 22,75 dans le premier projet.

«Nous avons travaillé avec les citoyens et nous avons écouté leurs inquiétudes pour nous assurer que le projet ne les incommode pas, ajoute le promoteur. En tant que développeurs, nous devons être sensibles aux préoccupations des résidents environnants.»

Projet durable

De nombreux éléments de développement durable ont été intégrés au projet, notamment des vastes espaces de verdure qui permettent de sauver le maximum d’arbres existants.

D’ailleurs, le projet répond à de nombreux critères du nouveau système d’évaluation en développement durable (SEED) que Brossard a mis en place dans son plus récent plan d’urbanisme. Dans la fiche SEED fournie par le promoteur, ce dernier atteint un pointage de 77%, c’est-à-dire qu’il répond à 88 critères par rapport à 114 applicables à son projet.

Le changement de zonage qui permettrait la construction du projet de la Place Milan devrait être présenté lors d’une prochaine séance du conseil municipal de Brossard. Richard Lieberman estime que la mise chantier pourrait se faire au printemps 2018, si tout se déroule comme prévu.

La future Place Milan en huit grands points

·         La façade principale du bâtiment doit être orientée du côté du boul. Milan dans le cas d’un terrain adjacent au boul. Milan

·         La façade principale d’un nouveau bâtiment principal doit être implantée à 6m du boul. Milan

·         Un dégagement minimal d’au moins 7,5m doit être laissé entre le bâtiment principal et une ligne de propriété adjacente à la place Bourassa

·         Aucune case de stationnement ne peut être aménagée dans la marche adjacente à la place Bourassa et aucune entrée charretière ne peut être localisée sur cette même rue

·         L’entrée principale d’une suite occupée par un usage de type commercial ne peut donner sur la place Bourassa

·         Le ratio minimal de case de stationnement est fixé à 1,5 case par logement, dont au plus 50% du nombre total de cases exigées peut être aménagé à l’extérieur du bâtiment principal

·         L’implantation donnant sur place Bourassa devra se faire avec des volumes n’excédant pas 18m de largeur

·         Les projets intégrés seront permis