Sections

Sans nouvelle de la Ville, Léopold Dextraze répare toujours des vélos

Publié le 7 juillet 2017

Léopold Dextraze se désole que la réparation de vélos qu'il effectue chez lui comme passe-temps ne soit pas tolérée par la Ville de Brossard.

©Photo: TC Media - Ali Dostie

Les deux constats d'infraction remis à Léopold Dextraze à l'été 2016 ne l'empêchent pas de poursuivre son passe-temps préféré: réparer des vélos.

M. Dextraze a toujours aimé réparer les vélos que lui apportent les résidents de son quartier. Tout à fait gratuitement ou en échange d’un simple pourboire, il effectue quelques menues réparations ou change des pièces.

Comme le rapportait le Brossard Éclair en août 2016, le résident du boul. Milan a reçu deux constats d'infraction pour avoir enfreint le règlement concernant les usages complémentaires de services. Aux yeux de la Ville de Brossard, les réparations que M. Dextraze effectuent sont considérées comme un usage complémentaire de services qui, dans les zones résidentielles, ne peut être exercé qu'à l'intérieur du bâtiment. Selon ce règlement, aucun client ne peut être reçu sur place.

À l'époque, M. Dextraze a payé l'un de ces constats, puis a contesté l'autre. Presque dix mois plus tard, il n'a toujours pas été convoqué en cour municipale pour cette contestation.

L'été dernier, la Ville avait également multiplié les démarches et interventions auprès de M. Dextraze pour qu'il cesse ses activités. Depuis, le citoyen n'a reçu aucune nouvelle.

Mais contestation ou non, M. Dextraze ne boudera pas son plaisir. Surtout que beaucoup de gens l'approchent encore pour demander de petites réparations sur leurs vélos. (A.D.)