Rappel de lingettes humides pouvant contenir une bactérie nocive

Publié le 25 février 2016

Le rappel vise les lingettes Tena Ultra, Tena UltraFlush et Tena Ultra pour adultes.

©Photo gracieuseté

Santé Canada a émis un rappel de près de 500 000 paquets de lingettes de marque Tena Ultra, Tena UltraFlush et Tena Ultra pour adultes qui présentent un risque pour les gens qui souffrent de certains problèmes de santé.

Les lots rappelés ont été vendus du 17 juin 2015 au 2 février 2016.

À la suite de plaintes au sujet d'une odeur d'ammoniaque, l'entreprise a effectué une analyse microbienne, qui a révélé la présence de la bactérie Burkholderia cepacia (B. cepacia) dans certains lots de lingettes.

Cette bactérie présente peu de risque pour les gens en santé. Toutefois, les personnes qui souffrent de certains problèmes de santé, comme celles qui ont un système immunitaire affaibli ou une maladie pulmonaire chronique, particulièrement la fibrose kystique, peuvent être plus sensibles aux infections à B. cepacia.

Aucun incident ni aucune maladie n'ont été signalés à Rockline ou à Santé Canada relativement à l'utilisation de ces produits

Environ 498 330 paquets de lingettes rappelées ont été distribués par SCA Personal à divers distributeurs et détaillants au Canada.

Il est facile de les repérer avec la date d'expiration inscrite sur l'emballage, qui va de décembre 2017 à juin 2018. Le code du lot, qui figure sur le côté de l'emballage, permet également d'identifier les produits. Les lots rappelés portent un code dont les trois premiers chiffres vont de 152 à 365, suivi du « 5 ». Seuls les lots portant ces codes sont rappelés.

Rappel de lingettes humides pouvant contenir une bactérie nocive

Publié le 25 février 2016

Le rappel vise les lingettes Tena Ultra, Tena UltraFlush et Tena Ultra pour adultes.

©Photo gracieuseté


Santé Canada a émis un rappel de près de 500 000 paquets de lingettes de marque Tena Ultra, Tena UltraFlush et Tena Ultra pour adultes qui présentent un risque pour les gens qui souffrent de certains problèmes de santé.

Les lots rappelés ont été vendus du 17 juin 2015 au 2 février 2016.

À la suite de plaintes au sujet d'une odeur d'ammoniaque, l'entreprise a effectué une analyse microbienne, qui a révélé la présence de la bactérie Burkholderia cepacia (B. cepacia) dans certains lots de lingettes.

Cette bactérie présente peu de risque pour les gens en santé. Toutefois, les personnes qui souffrent de certains problèmes de santé, comme celles qui ont un système immunitaire affaibli ou une maladie pulmonaire chronique, particulièrement la fibrose kystique, peuvent être plus sensibles aux infections à B. cepacia.

Aucun incident ni aucune maladie n'ont été signalés à Rockline ou à Santé Canada relativement à l'utilisation de ces produits

Environ 498 330 paquets de lingettes rappelées ont été distribués par SCA Personal à divers distributeurs et détaillants au Canada.

Il est facile de les repérer avec la date d'expiration inscrite sur l'emballage, qui va de décembre 2017 à juin 2018. Le code du lot, qui figure sur le côté de l'emballage, permet également d'identifier les produits. Les lots rappelés portent un code dont les trois premiers chiffres vont de 152 à 365, suivi du « 5 ». Seuls les lots portant ces codes sont rappelés.