À Brossard, vivre à deux est toujours aussi populaire

À Brossard, vivre à deux est toujours aussi populaire

Les ménages formés de deux personnes et les familles sont toujours les ménages les plus répandus à Brossard

STATISTIQUES. Les Brossardois dérogent à la tendance nationale. Si vivre seul est devenu le mode de vie le plus populaire au pays, il n’en est rien à Brossard, selon les données du recensement de 2016 dévoilées ce mercredi par Statistiques Canada.

Pour la première fois en 2016, les ménages formés d’une seule personne sont devenus le type de ménage le plus répandu au Canada, représentant 28,2% de tous les ménages et dépassant ainsi les couples avec enfants, dont le pourcentage est passé de 31,5% en 2001 à 26,5% en 2016.

Au Québec, on enregistre même un pourcentage de 33,3% de ménages d’une seule personne. Cette proportion est la plus élevée de toutes les provinces.

Or, à Brossard, les couples avec enfants et les ménages composés d’au moins deux personnes demeurent le mode de vie le plus répandu en 2016.

Les données du recensement démontrent en effet que les ménages formés d’une seule personne ne représentaient que 26% de tous les ménages de Brossard en 2016, derrière ceux composés de deux personnes. Ces derniers trônent toujours au premier rang du mode de vie le plus populaire dans la ville avec 34%, une tendance qui se maintient depuis 2011.

On comptait 33 260 ménages privés à Brossard en 2016. De ce nombre, 8655 étaient composés d’une seule personne et 11 010, de deux.

De plus, les ménages comptant une mère, un père et des enfants sont toujours les répandus à Brossard.

Avec une population de 85 721 habitants, la Ville comptait 24 580 familles en 2016 ? couples avec ou sans enfants et familles monoparentales. Et les couples vivant avec enfants restaient nettement plus nombreux avec 11 395, soit 54% des familles.

Cette proportion est toutefois à la baisse puisqu’en 2011, les couples avec enfants représentaient plus de 58% des familles.

Ainsi, 15% des familles de Brossard étaient monoparentales en 2016, comparativement à 13% en 2011, Dans 79% des cas, ce sont les femmes qui s’occupent seules de leurs enfants.